Dry January : pourquoi et comment relever le défi de janvier sans alcool ?

04/01/2024

Le mois de janvier est souvent l'occasion de prendre de bonnes résolutions pour l'année à venir. Parmi elles, il y en a une qui gagne en popularité depuis quelques années : le dry January, ou défi de janvier en français. Il s'agit de s'abstenir de boire de l'alcool pendant tout le mois de janvier, afin de profiter des bienfaits d'une pause sur sa santé, son portefeuille et son rapport à l'alcool. Dans cet article, nous allons vous expliquer en quoi consiste le dry January, quels sont ses origines, ses bénéfices et ses conseils pour le réussir.

Qu'est-ce que le dry January ?

Le dry January est un mouvement né au Royaume-Uni en 2013, à l'initiative de l'association Alcohol Change UK, qui œuvre pour la prévention et la réduction des méfaits liés à l'alcool. L'idée est simple : proposer aux personnes qui le souhaitent de faire une pause avec l'alcool pendant un mois, après les excès des fêtes de fin d'année. Le dry January n'est pas une cure de désintoxication, ni un jugement sur la consommation d'alcool en général. Il s'agit plutôt d'une expérience personnelle et collective, qui vise à se faire du bien, à se remettre en question et à changer ses habitudes.

Le dry January est aujourd'hui un phénomène international, qui rassemble chaque année des millions de participants dans le monde. En France, le défi de janvier a été lancé en 2020 par un collectif d'associations, de professionnels de santé et de médias, avec le soutien de Santé publique France. Selon un sondage IFOP de 2023, 22% des Français envisagent de participer au dry January en 2024.


Pourquoi faire le dry January ?

Faire le dry January, c'est se donner l'opportunité de découvrir les effets positifs d'une période sans alcool sur son organisme, son moral et son quotidien. Selon une étude de l'université de Sussex, menée auprès de 800 participants au dry January en 2018, voici quelques-uns des bénéfices observés :

- 88% des participants ont économisé de l'argent

- 71% ont mieux dormi

- 70% ont amélioré leur santé générale

- 67% ont eu plus d'énergie

- 58% ont perdu du poids

- 54% ont eu une meilleure concentration

- 57% ont eu une meilleure peau

- 80% ont ressenti un sentiment de fierté

- 76% ont appris quelque chose sur eux-mêmes

- 62% ont mieux contrôlé leur consommation d'alcool

Faire le dry January, c'est aussi se rendre compte que l'on peut s'amuser, se détendre et profiter de la vie sans alcool. C'est l'occasion de découvrir de nouvelles boissons sans alcool, de tester de nouvelles activités, de renforcer ses liens avec ses proches et de se libérer de la pression sociale. C'est aussi un moyen de soutenir une cause importante, celle de la prévention des risques liés à l'alcool, qui est responsable de 41 000 décès par an en France.


Comment réussir le dry January ?

Relever le défi de janvier sans alcool n'est pas toujours facile, surtout si l'on a l'habitude de boire régulièrement ou si l'on est entouré de personnes qui boivent. Voici quelques conseils pour mettre toutes les chances de son côté :

- S'inscrire sur le site officiel du Dry January ou télécharger l'application mobile, qui permet de suivre ses progrès, de recevoir des conseils et des encouragements, et de rejoindre une communauté de participants.

- Se fixer un objectif clair et réaliste, et se rappeler les raisons pour lesquelles on fait le dry January. On peut aussi se récompenser à chaque étape franchie, par exemple en s'offrant un cadeau ou une sortie avec l'argent économisé.

- Prévenir son entourage de sa démarche, et solliciter leur soutien. On peut aussi inviter ses amis ou sa famille à se joindre au défi, ou à respecter son choix et à ne pas insister pour boire. On peut aussi éviter les situations où l'alcool est trop présent, ou proposer des alternatives sans alcool.

- Varier les plaisirs, en choisissant des boissons sans alcool qui nous font envie, comme des jus de fruits, des sodas, des infusions, des mocktails, etc. On peut aussi profiter du dry January pour cuisiner, faire du sport, lire, se cultiver, se relaxer, etc.

- Ne pas se décourager en cas de difficulté ou de rechute. Le dry January n'est pas un examen, ni une compétition. L'important est de persévérer et de tirer les leçons de son expérience. Si l'on ressent le besoin d'aide, on peut contacter son médecin, un professionnel de santé ou une association spécialisée.


Le dry January est un défi qui peut vous apporter de nombreux bénéfices, tant sur le plan physique que psychologique. C'est aussi une façon de soutenir une cause essentielle, celle de la réduction des méfaits liés à l'alcool. Si vous êtes tenté par l'aventure, n'hésitez pas à vous inscrire sur le site officiel du dry January, et à partager votre expérience avec vos proches et sur les réseaux sociaux. Vous verrez, vous ne le regretterez pas !

En savoir plus :

dryjanuary.fr