Manger des insectes : une solution écologique et nutritive pour l'avenir

12/11/2023

Les insectes sont consommés par environ deux milliards de personnes dans le monde, principalement en Asie, en Afrique et en Amérique latine. Cette pratique, appelée entomophagie, est encouragée par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), qui y voit une façon de lutter contre la faim, la malnutrition et les impacts environnementaux de la production animale. Mais quels sont les avantages de manger des insectes ? Et comment les intégrer dans notre alimentation ?


Les insectes, une source de protéines de qualité

Les insectes sont très riches en protéines, qui sont essentielles au bon fonctionnement de l'organisme. Selon la FAO, les insectes contiennent en moyenne 40 % de protéines, mais ce taux peut atteindre 70 % chez certaines espèces, comme les vers de farine ou les grillons. Les protéines des insectes sont également de bonne qualité, car elles contiennent tous les acides aminés essentiels dont l'homme a besoin. En comparaison, la viande de bœuf contient environ 20 % de protéines, et le poisson environ 15 %.

Mais les insectes ne sont pas seulement une source de protéines. Ils sont également riches en lipides, en fibres, en minéraux (fer, zinc, magnésium, phosphore, etc.) et en vitamines (B1, B2, B12, etc.). Ils peuvent donc contribuer à combler les besoins nutritionnels de la population mondiale, qui devrait atteindre 9,8 milliards d'habitants en 2050. Les insectes sont particulièrement adaptés aux enfants, aux femmes enceintes et aux personnes souffrant de carences alimentaires.


Les insectes, une alternative écologique à la viande

Les insectes sont non seulement bons pour la santé, mais aussi pour la planète. En effet, leur élevage a un impact environnemental bien moindre que celui du bétail, notamment en termes d'émissions de gaz à effet de serre, de consommation d'eau et d'utilisation des terres.

Selon la FAO, les insectes émettent 100 fois moins de gaz à effet de serre que les bovins, et 10 fois moins que les porcs, par kilogramme de protéines produites. Ils consomment également beaucoup moins d'eau que les animaux d'élevage : il faut 22 000 litres d'eau pour produire un kilogramme de viande de bœuf, contre 2 litres pour un kilogramme de vers de farine. Enfin, les insectes nécessitent moins d'espace que le bétail : il faut 200 mètres carrés de terre pour produire un kilogramme de viande de bœuf, contre 15 mètres carrés pour un kilogramme de grillons.

Les insectes ont aussi l'avantage de pouvoir se nourrir de déchets organiques, comme les fruits et légumes invendus, les résidus de céréales ou les excréments d'animaux. Ils contribuent ainsi à réduire le gaspillage alimentaire et à valoriser les ressources disponibles. De plus, ils produisent eux-mêmes des déchets qui peuvent servir d'engrais pour les cultures ou d'aliments pour les poissons.


Les insectes, comment les consommer ?

Si les insectes sont consommés depuis des millénaires dans certaines régions du monde, ils sont encore peu acceptés dans les pays occidentaux, où ils sont souvent associés à la saleté, à la maladie ou à la pauvreté. Pourtant, il existe de nombreuses façons de les préparer et de les apprécier, en respectant les normes d'hygiène et de sécurité alimentaire.

Les insectes peuvent être consommés entiers ou transformés en farine, en poudre, en huile ou en pâte. Ils peuvent être grillés, frits, bouillis, séchés, salés, sucrés, épicés, etc. Ils peuvent être intégrés dans des recettes traditionnelles, comme des salades, des soupes, des quiches, des pizzas, des burgers, des pâtes, des gâteaux, etc. Ils peuvent aussi être consommés comme des snacks, des apéritifs ou des bonbons.

Il existe aujourd'hui plus de 1 900 espèces d'insectes comestibles, dont les plus courantes sont les scarabées, les chenilles, les criquets, les grillons, les sauterelles, les fourmis, les termites, les abeilles, les vers de farine, etc. Chaque espèce a son propre goût, sa propre texture et ses propres propriétés nutritionnelles. Il y en a donc pour tous les goûts et pour tous les besoins.


Comment cuisiner des insectes ?

Il existe plusieurs façons de cuisiner les insectes, selon vos goûts et vos envies. Voici quelques idées de recettes que vous pouvez essayer :

- Des grillons grillés aux épices cajun : il suffit de faire chauffer de l'huile dans une poêle, d'y faire revenir des grillons pendant quelques minutes, puis de les saupoudrer d'un mélange d'épices cajun (paprika, ail, oignon, thym, origan, piment, sel, poivre). Vous pouvez les servir à l'apéritif ou en accompagnement d'une salade verte.

- Des insectes en sauce aigre-douce : il faut d'abord enrober les insectes de fécule de pomme de terre, puis les faire frire dans une huile chaude. Ensuite, on prépare une sauce en mélangeant du miel, du sirop d'érable, de la sauce soja, du jus de citron, de l'oignon de printemps ciselé et du bouillon. On y trempe les insectes et on les laisse mariner. On les fait ensuite cuire au wok avec la sauce et on les sert avec des oignons de printemps et du persil plat.

- Des beignets d'insectes : il faut battre des œufs dans un saladier, y ajouter de la farine, de la levure, du sel, du poivre et de l'eau pour obtenir une pâte à beignets. On y incorpore ensuite les insectes de son choix (vers de farine, grillons, sauterelles, etc.) et on les fait frire par petites cuillères dans une huile chaude. On les égoutte sur du papier absorbant et on les déguste avec une sauce au yaourt ou au fromage blanc.

- Des muffins aux vers de farine et aux pépites de chocolat : il suffit de préparer une pâte à muffins classique, en y ajoutant des vers de farine séchés et des pépites de chocolat. On verse la pâte dans des moules à muffins et on fait cuire au four pendant environ 20 minutes. On obtient des muffins moelleux et croustillants, parfaits pour le goûter ou le petit-déjeuner.

- Des brochettes de scorpions et de légumes : il faut d'abord faire mariner des scorpions comestibles dans un mélange d'huile d'olive, de jus de citron, d'ail, de sel et de poivre. Ensuite, on les pique sur des brochettes en alternant avec des morceaux de poivron, de courgette, d'oignon et de champignon. On fait griller les brochettes sur un barbecue ou une plancha, en les badigeonnant de marinade. On les sert avec du riz ou du pain pita.

- Des crèmes brûlées aux fourmis : il faut faire chauffer de la crème liquide avec de la vanille et du sucre. On fouette des jaunes d'œufs dans un saladier, puis on verse la crème chaude dessus en mélangeant. On ajoute ensuite des fourmis séchées et on verse la préparation dans des ramequins. On fait cuire au bain-marie au four pendant environ 40 minutes. On laisse refroidir les crèmes, puis on les saupoudre de sucre et on les caramélise au chalumeau. On déguste les crèmes brûlées aux fourmis avec des fruits frais.

Ces recettes ne sont que des exemples, vous pouvez bien sûr varier les ingrédients, les assaisonnements et les modes de cuisson selon vos préférences. Les insectes sont des aliments très versatiles, qui peuvent s'adapter à de nombreux plats et à de nombreuses cultures culinaires. N'hésitez pas à faire preuve de créativité et à vous inspirer des recettes du monde entier ! 

Manger des insectes est une pratique ancestrale qui présente de nombreux avantages pour la santé et pour la planète. Les insectes sont une source de protéines de qualité, qui contiennent tous les acides aminés essentiels, ainsi que des lipides, des fibres, des minéraux et des vitamines. Leur élevage est plus respectueux de l'environnement que celui du bétail, car il émet moins de gaz à effet de serre, consomme moins d'eau et utilise moins de terres. Les insectes peuvent également se nourrir de déchets organiques, ce qui permet de réduire le gaspillage alimentaire et de valoriser les ressources disponibles. Les insectes sont des aliments très variés, qui peuvent se cuisiner de différentes façons, selon les goûts et les cultures. Il existe plus de 1 900 espèces d'insectes comestibles, qui offrent une grande diversité de saveurs et de textures. Manger des insectes est donc une solution écologique et nutritive, qui peut contribuer à assurer la sécurité alimentaire et à préserver l'environnement. Il suffit de dépasser les préjugés et les réticences, et de se laisser tenter par cette nouvelle expérience culinaire. Bon appétit ! 😋



Crédit photo couverture : @Freepik